Qui sommes-nous ?


Le collectif IMAGINeART est né, en 2014, d’une rencontre photographique, d’une motivation commune de produire des images «sensibles», de redonner une part de rêves à l’image en générale,  en revenant parfois à des techniques anciennes de prise de vue et de post-production analogiques, tout en y associant les moyens numériques actuels.

 

Nous avons décidé d’unir nos compétences, de joindre nos démarches artistiques afin de donner à voir et à partager nos regards avec le public souvent perdu dans une consommation à «haut-débit» d’images.

 

Nous répondons également à toutes sortes de commandes,  qui nous permettent d’inscrire notre démarche collective de manière indépendante.

LE collectif d'auteurs sensibles à l'émulsion créatrice !

Expositions collectives :

  • Juin - Juillet - Août 2018 - Pèlerinages, les Saintes Maries de la Mer @ Les Chemins de la Photographie d'Ascain (64)
  • Juillet 2016 - 4 ELEMENTS:TERRE @ Thalasso Serge Blanco Hendaye (64)
  • Déc 2015-Fév 2016 - Itsas asmoa / L’esprit de la mer @ Saint Jean de Luz(64)
  • Mai 2015 - Merlu de ligne @ Saint Jean de Luz (64)
  • Novembre 2014 - 4 ELEMENTS:TERRE @ Centre Culturel Larraldea (64)

Patrick Ondicola

Patrick Ondicola est photographe depuis plus de 20 ans. Il est président de l’association «Zilargia», dont le but est d’organiser des événements et des expositions permettant de sensibiliser et d’apporter une médiation par les arts visuels. Il s’est formé à la prise de vue, au développement et tirage argentique au Centre professionnel de Béterette à Gelos dans les Pyrénées Atlantiques.

 

En travaillant chez TXAROCK Photographies, il s’est très vite lancé dans la transmission des connaissances (développement Noir & Blanc et tirages sous agrandisseur). Passionné par l’être humain, il réalise différents reportages (dont les artisans au Burkina Faso) et expositions (Ascain, Oloron, Espelette) pour témoigner de l’art qui réside derrière différents métiers et en chaque être.

 

Invité d’honneur au Festival de l’Image à Parthenay (Deux-sèvres) en 2006, il expose un reportage sur la pêche dans le golfe de Gascogne intitulé «les guerriers de l’Ô». Il répond alors à des commandes sur les différentes techniques de pêche exercées dans le golfe de Gascogne. Depuis 2013, il est co-organisateur des « chemins de la Photographie d’Ascain» et travaille avec le Collectif IMAGINeART. Spécialisé dans la photographie de portrait, architecture, culinaire, artisanat d'art, reproduction d'oeuvres d'art, ainsi que des reportages. 

en savoir +



Jean-Pierre Pujos

Il me semble, quant à moi, qu’au départ de tout il y a ce qu’on ressent, le "ressenti",

cette vibration, ce tremblement, cette chose qui ne porte aucun nom, qu’il s’agit de transformer en langage.

Elle se manifeste de bien des façons...

Parfois d’emblée, par des mots, parfois par des paroles prononcées, des intonations,  

très souvent par des images, des rythmes, des sortes de signes,  

comme de lueurs brèves qui laissent entrevoir de vastes domaines...

Là est la source vive. 

                                               

Nathalie Sarraute au sujet du tropisme

 

Entretien avec Geneviève Serreau, La Quinzaine littéraire,     1er mai - 15 mai 1968

en savoir +



Guillaume Langla

Guillaume Langla est né en 1979 à Oloron Sainte Marie. Il a étudié la photographie à lʼETPA à Toulouse. Rapidement il sʼoriente vers les procédés analogues de la photographie, lui permettant de travailler la matière en jouant sur les expositions et les développements, agissant ainsi sur le grain et le contraste de ses images. Chemin faisant il trouve intérêt à travailler le moyen format puis le grand format, révélant ainsi lʼoeuvre et la production pensée et réfléchie de lʼimage, valorisant de cette manière son métier de photographe dans une société toujours plus consommatrice de clichés numériques.

 

Sa photographique est en lien avec lʼhistoire et le patrimoine car selon lui nous pouvons mieux comprendre le présent en regardant vers le passé.

 

Après la réalisation de sa série Compostelle la marche céleste, il propose un projet sur le thème de la frontière pour une résidence dʼartiste transfrontalière portée par le Département des Pyrénées Atlantique et le gouvernement dʼAragon.

Toujours en recherche de procédés photographiques à explorer, il se tourne en 2016 vers le collodion humide, instantané du XIXème siècle sur plaque de verre, permettant la création unique et artisanale de lʼimage et facilitant le contact et les échanges avec le grand public.

en savoir +



Coraline Coste

 

Coraline Coste est originaire de l’Auvergne orientale, région de forêts et de landes sauvages. Elle s’est intéressée à la photographie tôt. Son parcours l’a amené au développement argentique, puis numérique, les heures passées en labo ont fait d’elle une personne exigeante en quête de perfectionnisme, mais sa curiosité naturelle l’entraine vers des univers toujours renouvelés où se mêlent, avec sensibilité,  jeux de couleurs et de lumières. 

en savoir +



Louis Triol

 

 

en savoir +



Cédric Ortiz

 

Depuis 2015, la photo a pris une telle place dans la vie de Cédric Ortiz qu'il décide de se lancer définitivement à son compte. Avec une sensibilité particulièrement développée pour la “street photography”, il est spécialisé dans la photographie sociale, les reportages et les commandes corporate.Sélectionné aux Festives d'Ascain en 2016 avec sa série “Confort”, il rencontre Patrick Ondicola et Raphaël Cauhépé-François qui lui proposent de rejoindre le Collectif en 2017. Lors de sa première participation au Remp’Arts 2017 de Bayonne, il remporte le prix du jury pour la Photographie avec sa série “Perspectives et Réflexions bayonnaises”.

en savoir +



Raphaël Cauhépé-François

Raphaël Cauhépé-François est auteur photographe.

 

Il s’est formé à l’Image à l’Université Paris 8-Saint-Denis et sur des tournages pendant plus de 10 ans, comme 1er Assistant Chef Opérateur de Prise de Vue, essentiellement sur des longs-métrages de fiction.

 

La recherche de nouveaux horizons le conduit à Marseille où il réalise des films de commande et des créations (documentaires, films expérimentaux). A l'École Nationale Supérieure de Photographie d’Arles, il concrétise son projet photographique, autour du Paysage, de l’Espace et de l’Ailleurs, avec des expositions dans des festivals et en galeries, des éditions et des publications.

 

Tout au long de son parcours, les images fixes et animées interagissent et élargissent son champ d’action et de perception. Les outils numériques lui permettent d’œuvrer pour une réelle passerelle entre les deux disciplines.

 

Basé au Pays Basque depuis 2012, il expose dans de nombreux lieux de la région, devient directeur artistique du festival « Les chemins de la Photographie d’Ascain » et co-fonde le Collectif IMAGINeART. Aujourd’hui et en parallèle de commandes privées et institutionnelles, Raphaël Cauhépé-François poursuit ses travaux de créations en région Nouvelle Aquitaine. 

en savoir +



La newsletter

Restez informé de notre actualité, en vous inscrivant à notre newsletter :

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


Nos Contacts

 

Raphaël : +33(0)6 18 17 55 54

 

Patrick : +33(0)6 89 89 41 97

 

Cédric : +33(0)6 11 95 84 34


Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Instagram

logo-collectif-imagineart

Nos Partenaires